Un rapport adressé à Monsieur le Préfet par le 2e bureau de la 2e Division sur l’arrestation des filles publiques et parvenir à la Police Municipale, mérite quelques observations.

Title

Un rapport adressé à Monsieur le Préfet par le 2e bureau de la 2e Division sur l’arrestation des filles publiques et parvenir à la Police Municipale, mérite quelques observations.

Subject

A report addressed to the prefect of police from the 2nd bureau of the 2nd division on the arrests of Filles Publiques (street walkers)…

Description

TRANSCRIPTION:

Un rapport adressé à Monsieur le Préfet par le 2e bureau de la 2e Division sur l’arrestation des filles publiques et parvenir à la Police Municipale, mérite quelques observations.

1. D'après ce rapport, le service de la répression de la prostitution se fesait bien autrefois lorsque le 2e bureau en était chargé, et il se ferait mal aujourd’hui par la police Municipale

2. Les arrestation étaient régulières autrefois, elles étaient faites avec intelligence et discernement, et elles ne le seraient plus

3. Les prostituées, loin de diminuer sur la vie publique, l'envahiraient maintenant avec plus d'effronterie.

4. Le chiffre des femmes arrêtées, loin d'augmenter aurait diminué depuis que ce service a changé de main, et un donne pour preuve qu'en Mai, dernier mois de l'exercice de la brigade de répression, il y a eu 368 femmes d'arrêtée (et non pas 390 ainsi que l'avance le rapport) tend qu'en Juin et Juillet il n'y en a eu que 338 et 380.

A ces quatre ??? ??? par le 2e bureau avec un peu de légèreté, la Police Municipal répond.

1. Que di le service était...

2. Si les arrestation étaient faites généralement une régularité et intelligence autrefois, elle le sont encore aujourd'hui attendu que les mêmes agents de la Police Municipale qui fesaient les 4/5 de l'ouvrage, font seulement aujourd'hui un cinquième de plus et que cette légère augmentation dont le travail ne peut pas apporter dans la régularité du service une si grande différence.

3. Les prostituées envahissent moins aujourd'hui que par le passé la voie publique, MM, les Commissaires qui, en général, aiment à signaler les abus, annoncent au contraire amélioration sous ce rapport. Il y eu un moment de relâche sur ce chapitre, mais il a été provoqué par la 2e Division.

4. ???, le chapitre des femmes arrêtées Depuis que la Police Municipale fair ce service, serait moins élevé que lorsque la 2e division eu était chargé. On ??? d'après cette ??? que toutes les filles qui étaient arrêtées autrefois, l'étaient par la Brigade de répression; le tableau ci dessous, copié d'après les états d'arrestations authentiques, ??? ??? pas en faveur de la bonne foi du rédacteur de la note à laquelle il est répondu; il est bon d'observer d'abord, que le mois de Mai dernier choisi comme terme de comparaison est le plus élevé de tous les mois précédente. So le rédacteur eut choisi un autre mois, ou s'il eut pris un terme moyens il aurait trouvé que les arrestations des mois de Juin et Juillet avaient surpassé celles des mois précédente.

See Table On Bottom of Page 2

Il resulte de l'Etat ci dessus que la Police Municipale en 1829 en 1830 comme en en 1834, fesait l'ouvrage et le service de la brigade de répression et que des lore elle et ??? être jugée inutile.

Un mot sur le peu de discernement que les agents actuels mettraient dans leurs opérations, sur le doute qu'on a l'air de faire peser sur la véracité de leurs rapporte et sur les moyen illicites qu'ils emploieraient pour prendre ces filles provoquant à la débauche

Après avoir lu ces reproches ou croirait vraiment que ce rapport ??? d'un autre bureau que de celui qui journellement fait à la Police Municipale les injonctions les plus claires et les plus formelles, injonctions qui ne lui laissent pas la possibilité de se trouper, ni la ??? de provoquer les filles pour les arrêter

La plupart des notes remise à la Police Municipale notamment celles pour les dates du
2 Juillet 1831
6. ??
11. ??
18. ??
31 ??
9 Aout 1931

???ainsi ???

La 1e: ,, Ou se plaint du grand nombre de prostituées qui force,, les soirs de répandent dans les rues du petit lois ???, des ??? et ,, autres rues voisines 10e,

,, Le chef de la 2e Division prie loi collègue Chef de la Police Municipale,, de faire surveiller les...

Creator

Le Chef de la Police Municipale

Date

8/20/1821

Format

jpeg

Language

French

Files

DSC_0497.JPG
DSC_0498.JPG
DSC_0504.JPG
DSC_0505.JPG

Citation

Le Chef de la Police Municipale, “Un rapport adressé à Monsieur le Préfet par le 2e bureau de la 2e Division sur l’arrestation des filles publiques et parvenir à la Police Municipale, mérite quelques observations.,” A la Recherche des Femmes Perdues, accessed May 17, 2022, http://onprostitution.oberlincollegelibrary.org/items/show/405.

Output Formats

Social Bookmarking